Traduction simultanée ou consécutive : que choisir pour votre événement ?

On a parfois du mal à choisir la technique d’interprétation adaptée aux événements officiels tels que les conventions, les congrès et les conférences. A ce jour, deux principaux types de traduction sont courants dans ce genre de rencontre : la consécutive et la simultanée. Mais laquelle choisir pour plus d’efficacité ?

Qu’est-ce que la traduction consécutive ?

De toutes les techniques de traduction, l’interprétation consécutive est sans doute la plus difficile. En effet, dans ce type de médiation, l’objectif de l’interprète est de traduire un discours qui peut durer 15 minutes sans interruption. Pendant que l’orateur parle, l’interprète doit écouter scrupuleusement ce qu’il dit, mémoriser les moindres détails, et prendre des notes sous forme d’abréviations et de codes. Puis, il interprète le contenu dans la langue indiquée que toute l’assistance comprenne ce qui a été précédemment dit par l’orateur.

La traduction consécutive est fortement recommandée pour les conférences courtes et les entretiens politiques. L’interprète professionnel travaille donc à proximité des intervenants, et aussi devant le public. Outre la maîtrise de deux ou plusieurs langues, l’honnêteté est une qualité requise pour devenir un interprète professionnel.

Qu’est-ce que la traduction simultanée ?

Tout comme la traduction consécutive, la traduction simultanée exige également des compétences spécifiques dans la maîtrise des langues étrangères. En général, l’interprète est installé dans une cabine insonorisée, équipée d’un microphone et d’un casque. Ces précautions sont prises afin d’isoler le traducteur de tous les bruits extérieurs. Le microphone et le casque sont utiles afin qu’il puisse traduire simultanément les propos des intervenants à la conférence. Les traductions réalisées sont automatiquement transmises à toutes personnes concernées par l’intermédiaire de casques HF ou IR.

L’interprétation en simultanée est la technique de traduction adaptée aux évènements ouverts comme les congrès et les conférences.

Quels inconvénients de l’interprétation en simultanée ?

L’avantage de la traduction consécutive est de pouvoir s’isoler du monde extérieur durant la mission. Ce qui n’est donc pas le cas dans une mission d’interprétation en simultanée. Sans un casque adapté, les traducteurs ont souvent du mal à distinguer les mots et peuvent parfois perdre une toute ou partie du discours des intervenants. En outre, dans certains cas, il n’y a pas de technicien pouvant résoudre un éventuel problème technique pour transmettre les traductions en temps réel. Par ailleurs, il arrive que la qualité du son des délégués (principaux intervenants) soit médiocre. Ce qui gêne encore plus la compréhension de leur discours et pourra donc nuire à la qualité de la traduction. Enfin, il faut savoir que l’interprétation simultanée est réservée à des traductions bilingues. Plus de détail sur ce site :

Quelle technique de traduction choisir ?

Il n’y a pas de grandes différences entre les deux méthodes d’interprétation, à savoir la consécutive et la simultanée. En revanche, la principale différence réside dans la séparation des deux phases de discours et de traduction. Dans le cas d’une traduction simultanée, le temps de restitution et de structuration du discours est très limité, pour ne pas dire inexistant. Dans le cas d’une interprétation consécutive en revanche, l’interprète dispose d’un peu plus de temps. Il peut donc se détacher du discours initial pour donner une meilleure traduction et véhiculer le bon message avec les grandes lignes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *