Le dépannage à domicile et les serruriers, une question de confiance à retrouver

Le dépannage à domicile et les serruriers, une question de confiance à retrouver

La DGCCRF a rendu public sa dernière étude sur les interventions des spécialistes du dépannage à domicile pour l’année 2017. Les serruriers sont concernés par cette étude, dont les résultats peuvent angoisser les usagers.

Une étude récente pour lutter contre les arnaques des spécialistes du dépannage à domicile

Les serruriers comme tous les spécialistes du dépannage à domicile (plombier, vitrier, ….) sont souvent montrés du doigt à l’occasion de faits divers. Qu’il s’agisse de serrurier ou d’autres professionnels du bâtiment, ces faits divers mettent en avant des pratiques frauduleuses. Les autorités, et en particulier la Direction Générale de la Consommation de la Concurrence et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) ont pourtant pris des mesures de protection des usagers. Cependant, chaque année, la DGCCRF publie un état de la réalité du quotidien, mettant en avant les efforts à entreprendre pour les serruriers de proximité et les autres spécialistes du dépannage à domicile.

En 2017, la DGCCRF a donc multiplié les contrôles de ces professionnels, en vérifiant si ils respectaient la législation en vigueur (voir ci-dessous pour les principales mesures déjà prises). Il ressort de cette analyse, qu’en 2017, les plaintes d’usagers contre les experts du dépannage à domicile ont augmenté de 7 %, ce qui est bien supérieur à la moyenne. Les contrôles effectués par la DGCCRF ont également permis de dresser des PV pour le constat d’anomalies. La DGCCRF a ainsi procédé à 600 contrôles en 2017 et dans 54 % des cas, des PV ont été dressés.

Les serruriers, des professionnels soumis à de nombreuses obligations légales

Il est difficile, même pour la DGCCRF, d’établir des règles pour mieux comprendre cet état de fait. Cependant, répondant à des journalistes, Loic Tanguy de la DGCCRF a expliqué certaines fraudes, constatées auprès de serruriers mal intentionnés. Il explique : « Une fois l’intervention commencée, ils vont par exemple tout mettre en œuvre pour faire beaucoup plus que nécessaire (…) Dans certains cas, pour de simples ouvertures de portes, on peut avoir des factures allant jusqu’à 6.000 ou 7.000 euros ». 

Ces situations sont donc condamnables et donc condamnées. La DGCCRF a profité de la publication de ce rapport pour rappeler que de nombreuses dispositions avaient déjà été prises au cours des années passées pour sécuriser ces interventions de professionnels au domicile des usagers. Ainsi, concernant les serruriers mais aussi tous ces autres professionnels du bâtiment, ils ont obligation d’informer précisément les usagers sur le détail de leurs tarifs. Les prix du serruriers doivent être connus avant d’avoir à prendre une décision. C’est une obligation légale. Il ne s’agit pas seulement d’indiquer le prix horaire du serrurier mais bien de préciser tous les tarifs pratiqués par l’entreprise de serrurerie. L’usager doit pouvoir faire son choix en toute connaissance de cause, et il doit donc accéder à tous les tarifs pratiqués par l’entreprise. En outre, cette dernière devra expliquer à ses clients les règles d’application de ces tarifs, notamment en ce qui concerne les majorations pour intervention en pleine nuit ou pendant un jour férie, ou encore pour tout ce qui concerne les frais de déplacement.

Le serrurier, un partenaire de confiance à bien choisir

Toujours est-il que cette étude de la DGCCRF jette le trouble sur une profession, celle des serruriers, qui a néanmoins fait de nombreux efforts pour se réformer. Aujourd’hui, les serruriers de proximité, qu’il s’agisse d’une entreprise de serrurerie à Paris 11ème ou d’un professionnel de Bordeaux, répondent aux attentes de leurs clients tout en se conformant à la loi. Non seulement, ils s’assurent de pouvoir répondre à toutes les attentes de leurs clients, mais ils s’efforcent de proposer des tarifs conformes à ceux pratiqués par le marché. La relation entre les serruriers et leurs clients doit avant tout être une relation de confiance. C’est pourquoi, le serrurier répondra toujours favorablement à un client, lorsque ce dernier lui demandera un devis. Pour vous assurer d’une confiance absolue dans le choix de votre serrurier, vous pourrez aussi privilégier les professionnels, dont les travaux et le mode d’exercer sont reconnues comme fiables par les compagnies d’assurance. En effet, le choix d’un serrurier agréé par les assurances peut représenter un atout pour pouvoir choisir en toute connaissance de cause.

Dites ce que vous pensez ! on "Le dépannage à domicile et les serruriers, une question de confiance à retrouver"

Laisser un commentaire sur l'article, exprimez vous sur Sevenblue !

Votre adresse mail ne sera pas publiée


*